Mode

Du 30 avril au 30 mai

NEITH NYER

Créateur du mois

Share !

“J’avais à l’esprit cette fille pleine de rêves, bien qu’étant en marge de la société.
Une enfant gothique étrange venant de Bastille qui rêve un jour de devenir Miss France.”

Loin du streetwear de luxe qui imprègne la mode du moment, Neith Nyer brise les
clichés en proposant des créations complexes ne ressemblant à aucune autre.
On y retrouve une approche punk, qui fait écho à des références sexuelles et à l’androgynie.
D’ailleurs, impossible de décrire chaque défilé tant il empile et distille les références.

Car derrière ce nom aux consonances germaniques se cache le créateur Francisco
Terra. Ses collections empreintes de nostalgie sont inspirées des différents
moments de sa vie, telles que son enfance passée au Brésil et son arrivée à Paris
ainsi que les difficultés financières qui ont suivi. Le créateur détourne ainsi ses
souvenirs avec impertinence, portant un regard critique sur une mode brésilienne
illusoire et une mode parisienne fantasmée.

“Il y a une certaine noirceur derrière les lumières étincelantes de la Tour Eiffel. La
collection rend hommage à tous ceux qui se battent pour réussir ici.”
Plutôt que de présenter sa dernière collection sur les podiums, Francisco Terra a préféré faire appel aux gens qu’il connaissait – un mélange d’amis, de stylistes, de modèles et
même d’infirmiers – afin de capturer l’essence de son inspiration au travers d’un shooting dans les rues de la capitale.

Neith Nyer insuffle un message de positivité et de liberté à l’instar du look “Miss Nothing” composé d’un diadème et d’une écharpe sans aucune inscription, car comme l’indique son créateur : “Ce n’est pas important d’être ‘Miss Something’ ou ‘Miss Nothing’, ce qui compte est d’être heureux avec soi-même.”

La sélection Neith Nyer