Art &
Design

11.04.19 - 04.05.19

“Pour grandir il faut choisir” Clara Citron

Vernissage

Share !

“On peut se dire parfois que nous vivons dans une drôle d’époque. Voilà que l’on se sent seul sur la Terre, sans prochain, sans autre loisir que de regarder les autres faire, et l’on ne discerne plus qu’avec effort où s’arrête le monde et où commence l’intimité. Plus le temps passe — est-ce l’effet de l’âge ? — et plus la réalité apparaît fractionnée. La perception de son propre corps, de sa psyché ou de son environnement se hiérarchise et, secteur par secteur, on évalue le contrôle que l’on peut encore exercer dessus, ce qui n’appartient plus à la salle de fitness ou qui est tombé dans le big data. Le temps passant, les zones nettes se raréfient tandis que les simples impressions s’étalent, abstraites. Mais Clara Citron, elle, a pris son parti de ces petites crises de l’existence et de la représentation. Comme une ouvrière zélée, elle pointe tous les jours à l’atelier, tenue par le même impératif : faire l’état de ses forces vives et en inventer l’image. Et quand elle dessine, la question ne se pose pas de ce qui appartient à l’intime ou de ce qui ressort de l’extime, de ce qui est réfléchi ou spontané, intellectuel ou formel. La touche allègre de ses œuvres est une gestuelle parce qu’une chose mentale, sans dissociation. (…) Le médium est à prendre en tant que tel : un intermédiaire, un outil improvisé pour une exécution en flux tendu. Les idées fuyantes sont rattrapées et scotchées là, comme placées à l’interrogatoire. Le monologue intérieur qui parsème le dessin évoque avec ironie les dilemmes des rapports entre les sexes et entre les générations. (…) Dans ses recherches les plus récentes, Clara Citron introduit le volume sur la surface même du dessin. Ses travaux de grand format sur Plexiglas à effet miroir rose absorbent l’espace du spectateur dans celui, déformé et hallucinatoire, de l’œuvre. (…) Le dessin se répand sur des morceaux de miroir, frôlant toujours le champ de la sculpture. Au bout d’un temps on reconnaît quelques motifs enfantins et des croûtes de peinture tenues par de la bande adhésive. Échantillons d’un temps et d’un lieu, bribes d’une identité affective. C’est comme cela que Clara Citron invente sa manière de construire un récit sans morale et sans résolution, sans lecture univoque et sans glorification. Mise au défi par une époque où l’on vit sur écran, c’est comme cela qu’elle essaye d’envisager nos futurs : en dessinant les souvenirs intimes d’une génération qui mue en une autre, ou tout du moins des éclats, des images, des sentiments d’éclats.”

Marilou Thiebault

Infos

Vernissage – Jeudi 11 avril 2019

Exposition – 11 avril – 4 mai 2019

Jean Louis La Nuit

66 rue Jean-Jacques Rousseau

75001, Paris

17h-02h

Mercredi – Samedi

Née en 1989 à Paris, France

Vit et travaille à Paris, France

Expositions personnelles :

Oct 2018 – EXCUSE ME, CAN YOU TELL ME HOW TO GET OUT OF HERE, Galeria Foco, Lisbonne

Mai 2018 – IL ÉTAIT UNE FOIS, PAS DEUX, Galerie Premier Regard, Paris

Expositions collectives :

Mai 2018 – CRAC 2018, Champigny

Juillet 2017 – 67eme édition de Jeune Création, Galerie Thaddaeus Ropac, Pantin

Janvier-Mars 2017 – Full Moon, à l’ Atelier AMI, commissaire Barbara Polla, Genève

Décembre 2016 – La moindre apparition sera la bienvenue, commissaire Camille Benarab-Lopez, ENSBA Paris

Juin 2016 – 24 illustrateurs, commissaire Hubert Poirot-Bourdain, circuit les 24 heures du Mans

Mai 2016 – La petite collection, commissaire Florence Lucas, Galerie White project, Paris

Avril 2016 – DDESSIN, Atelier Richelieu, Paris février-Avril 2016 – ImageTexte4, commissaire Horst Haack, Espace Topographie de l’art, Paris

Janvier 2016 – Féros, commissaire Clément Gagliano, Beaux Arts de Besançon

Novembre 2015 – Image infimes, Mairie du Veme., Paris

Mai 2015 – 60e Salon de Montrouge, commissaire Stéphane Corréard, Montrouge Institut Curie, Paris

Février-Mars 2015 – Beauté du désordre, Galerie Ycone, Paris

Avril 2013 – Galerie du Crous, Paris

Publications :

Le Garçon perdu, Thomas Wolf vu par Clara Citron, Éditions du chemin de fer, 2017

Revue Féros, Vol.1, 2016

Revue The Drawer, Paris-Texas Vol. 9, Hiver 2015